Daniel K6
27.08 2013

Sommes-nous encore des êtres de raison ?

Économie du bonheur (formidable !), théorie des perspectives, finance comportementale, neuroéconomie...

Le prix Nobel d’économie Daniel Kahneman a bousculé les théories économiques et la croyance en un homo oeconomicus parfaitement rationnel.

Car il a démontré que nos décisions et nos comportements sont pétris d’illusions cognitives. Il explique que nos décisions sont prises avant tout sous l’influence d’un Système 1 émotionnel, intuitif et rapide. Ce Système 1 établit des correspondances et se nourrit d’un réseau de souvenirs et d’émotions qui se renforcent mutuellement. Il recherche une cohérence globale mais ne s’appuie sur rien de rationnel. La raison, c’est l’affaire du Système 2. Lui, il juge de la pertinence des réponses du Système 1. Il est en outre un éloge vivant de la paresse qui s’économise.

La beauté de cette analyse, c’est qu’elle redonne à notre cerveau sensible un rôle central : c’est lui qui produit pour chacun de nous le sens du monde qui nous entoure.

Daniel Kahneman éclaire pour moi d’un regard d’économiste et de psychologue la puissance des études ethnographiques. Car quelle meilleure illustration de la justesse de l’observation des usages versus des études basées sur le déclaratif ? Les déclarants se racontent avec leur Système 2, quand les ethnologues observent les rituels du Système 1. Comme le dit Daniel Kahneman, « les gens sont infiniment compliqués et intéressants ! ». J’ajoute que décrypter leurs usages est aussi infiniment compliqué mais oh combien intéressant !

Daniel Kahneman tire aussi de ses travaux des conclusions passionnantes sur la prise de décision appliquée à l’entreprise. Il explique l’optimisme systématique et exagéré de ces entrepreneurs qui idéalisent leurs chances de succès par le fait qu’ils font beaucoup plus confiance à leur intuition qu’à la réalité objective d’un contexte économique. Et il donne des clés pour mieux décider.

Nous vivrions donc dans un monde truffé d’erreurs ? En tous les cas, nous aurions la responsabilité entrepreneuriale, collective et politique de protéger nos clients et concitoyens des conséquences de leurs erreurs...

Envie d’une formidable lecture de rentrée ? Je vous conseille chaleureusement Système 1, système 2 - Les Deux vitesses de la pensée, publié par Daniel Kahneman chez Flammarion.

Image: imredesiuk/Shutterstock.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ deux = 5

publié le 27/08/2013 à 02:56
#cerveau #Daniel Kahneman #économie #entrepreneur #ethnographie #inspiration #sociologie
(0) Commentaires