Daniel K6
27.08 2013

Sommes-nous encore des êtres de raison ?

Économie du bonheur (formidable !), théorie des perspectives, finance comportementale, neuroéconomie...

Le prix Nobel d’économie Daniel Kahneman a bousculé les théories économiques et la croyance en un homo oeconomicus parfaitement rationnel.

Car il a démontré que nos décisions et nos comportements sont pétris d’illusions cognitives. Il explique que nos décisions sont prises avant tout sous l’influence d’un Système 1 émotionnel, intuitif et rapide. Ce Système 1 établit des correspondances et se nourrit d’un réseau de souvenirs et d’émotions qui se renforcent mutuellement. Il recherche une cohérence globale mais ne s’appuie sur rien de rationnel. La raison, c’est l’affaire du Système 2. Lui, il juge de la pertinence des réponses du Système 1. Il est en outre un éloge vivant de la paresse qui s’économise.

La beauté de cette analyse, c’est qu’elle redonne à notre cerveau sensible un rôle central : c’est lui qui produit pour chacun de nous le sens du monde qui nous entoure.

Daniel Kahneman éclaire pour moi d’un regard d’économiste et de psychologue la puissance des études ethnographiques. Lire la suite

publié le 27/08/2013 à 02:56
#cerveau #Daniel Kahneman #économie #entrepreneur #ethnographie #inspiration #sociologie
(0) Commentaire
04-Identity-Marriage
19.08 2013

Soomi Park et l’utopie de la vie 100% privée

L'artiste numérique Soomi Park, que j'avais rencontrée à Séoul il y a quelques années, m'avait beaucoup marqué par ses expérimentations de wearable technology. Elle aborde aujourd'hui la question de la protection de la vie privée, sujet sensible s'il en est en plein scandale PRISME. Son projet, The Republic of Privacy, met en scène une république de fiction dans laquelle  tout, absolument tout, est privé. Et elle s'interroge sur la possibilité de vivre une intimité totale, tout en conservant les avantages des technologies numériques.

Son projet soulève des questions sur la valeur de l'information et de l'intimité : quelle nouvelle valeur sociologique peut naître du partage de nos informations personnelles ? Comment peut-on nouer de vraies relations sincères et partager une intimité dans cette nation fictive ? Quels nouveaux dispositifs technologiques devons-nous inventer pour garantir une vie 100% privée et prendre en charge ce nouveau système culturel ?

Ses projets sont exposés cette année au SHOW Royal College of Art 2013 à Londres.

Crédit photo : Christian Scheer pour Soomi Park

publié le 19/08/2013 à 07:01
#inspiration #Soomi Park #technologie digitale #vie privée #wearable technology
(0) Commentaire
nowthinking
15.07 2013

Avant, j’étais designer…

Avant, j’étais designer... Depuis l’invention du « design thinking », il paraît que j’ai un cerveau.

 

En réalité, rien n’a changé pour nous, designers, sauf que nous sommes de mieux en mieux perçus comme des professionnels de la résolution de problèmes. Et que beaucoup d’entre nous assument de mieux en mieux d’être les artisans de l’innovation.

Les designers sont les hommes et les femmes de l'innovation.

Ils savent dessiner ce chemin méthodologique et collaboratif qui emmènera toute l’entreprise vers son modèle de demain. Or c’est de l’innovation que dépend en grande partie la compétitivité. Alors pourquoi, alors qu’ils sont au cœur du réacteur de la compétitivité française, les entreprises françaises les sous-exploitent-elles ? Le taux d'utilisation du design par les entreprises françaises au niveau stratégique est parmi les plus faibles en Europe, à peine 40% ! (à voir notamment dans une étude conduite par l’APCI, la Cité du design et l’Institut Français de la Mode pour le compte du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi en 2010). Le constat n'est pas nouveau, mais il devient de plus en plus préoccupant pour notre compétitivité. L'enjeu de la meilleure compréhension de leurs apports et de leur intégration dans l’entreprise est donc de taille !

Lire la suite

publié le 15/07/2013 à 04:21
#cerveau #design #design thinking #designer #innovation #innover
(0) Commentaire
finanthropo2
11.07 2013

La fin de l’anthropologie ?

J'ai rencontré Chris Lunch, cofondateur d'InsightShare, dont je  salue avec infiniment de respect la démarche pure d'anthropologie sociale. Son idée, audacieuse, est de pousser la démarche d'observation scientifique à un point extrême... jusqu'à la disparition des anthropologues !

Comment et pourquoi ? Les équipes d'InsightShare ambitionnent de transformer des réalités sociales grâce à un outil puissant : la vidéo participative. Ils forment des hommes et des femmes dans des communautés qui en ont besoin à l'utilisation de la vidéo. Ils leur donnent le pouvoir de s'observer eux-mêmes et de s'exprimer sans regard extérieur. L'anthropologue s'efface au profit des observés/observants.

Enfin une histoire d'arroseur/arrosé qui produit de la richesse sociale !

(c) image InsightShare

publié le 11/07/2013 à 12:50
#Chris Lunch #innovation sociale #InsightShare #inspiration #video participative
(0) Commentaire